Un lézard terrifiant que l’on croyait éteint, est toujours vivant!

scinque terrifiant de bocourt

Un lézard prédateur de Nouvelle-Calédonie, le scinque terrifiant de Bocourt, avait été observé une seule fois par un scientifique en 1870, et n’avait plus été revu depuis. (Par contre, l’histoire ne dit pas combien de fois il fut observé par les indigènes de l’endroit…) On supposait l’animal éteint, mais voilà qu’il est réapparu!

Et ce n’est sûrement pas parce qu’il est trop petit qu’il était passé inaperçu pendant tout ce temps! En effet, ce lézard fait 50 cm, et possède d’impressionnantes dents acérées. C’est un prédateur féroce, qui se nourrit de lézards, d’oiseaux et d’oeufs. Les gens de Nouvelle-Calédonie expliquent que le scinque de Bocourt essaie parfois de mordre le bout des doigts des humains! Cette fâcheuse habitude lui a valu le nom de « scinque terrifiant ».

L’animal vit sur terre, mais aussi dans les arbres. Son nom latin est Phoboscincus bocourti.

Le scinque terrifiant de Bocourt
"Il n'y a aucun doute que le scinque de Bocourt a régné sur les plus petits reptiles de Nouvelle-Calédonie aussi efficacement que l'a fait le Tyrannosaurus rex sur les plus petits dinosaures de son époque, ou comme le fait le lion dans le Serengeti africain d'aujourd'hui."
Réf. 3

Le lézard, qui vit sur l’Île des Pins en Nouvelle-Calédonie et sur d’autres petites îles aux alentours, est sorti de sa cachette en 1993, et a été aperçu à de nombreuses reprises depuis. L’IUCN a changé le statut du scinque terrifiant de Bocourt: du statut espèce éteinte, il est passé à espèce en danger

Le scinque terrifiant de Bocourt

Photo: © MNHN Julie Halatas

En effet, l’animal est en danger d’extinction car son habitat, qui ne se trouve que sur quelques petites îles, pourrait facilement être détruit par un typhon ou un feu de broussaille. Il est possible aussi que le lézard terrifiant succombe un jour à la compétition que lui font les chats et les rats qui ont été introduits sur ces îles par l’humain.

Références

  1. Le Scinque terrifiant de Bocourt retrouvé en Nouvelle-Calédonie, Futura Santé
  2. Terror skink, Wikipedia
  3. Flannery TF (1994) The future eaters: An ecological history of the Australasian lands and people. Port Melbourne, Australia: Reed Press. pp. 423.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *